Bilan 2018 + remise des prix « big fishs »

Salut à tous,

Comme chaque nouvelle année, je vais vous faire part de mon petit bilan 2018 sur ces fameuses eaux si mystérieuses.

Cela fait maintenant plus de 12 ans que je fréquente Mequinenza et je me dis que je pourrais y rester plusieurs vies. En effet, la routine n’existe pas ici même lorsque les conditions peuvent sembler identiques. Je ne crois pas avoir connu deux années consécutives similaires. Comme si chaque année, il fallait remettre les compteurs à zéro et se dire que l’on est sur un nouveau lac (ou presque..) tellement s’opèrent de changements tant sur le plan configu. que comportement des poissons. J’ai envie de vous dire : c’est génial !

Magique de voir comment la mer d’Aragon, un des lacs les plus poissonneux d’eau douce peut s’auto-protéger pendant 10 mois en ne montrant à personne sa ressource piscicole. C’est avant tout cela qui me laisse rêveur! Un phénomène rare qui a fait beaucoup parler surtout chez les rageux et autres viandars indésirables se permettant de cracher sur le lac allant jusqu’en inventer que beaucoup de poissons seraient morts. Je vais rester calme et juste répondre à ces « gens » là : c’est clair Messieurs, restez chez vous, franchement votre séjour n’est plus rentable..(les fishs se joignent à moi pour vous remercier) Revenons à la réalité.., oui donc des poissons quasi invisibles pendant 10 mois mais des poissons qui ont frayé et fortement même car nous avons pu apercevoir au sondeur des boules de perches et sandres jusqu’à 12m de hauteur et bien denses, imaginez cela un peu partout sur le lac! Peut être une des meilleure repro depuis longtemps.

J’ai donc laissé un peu de coté ce lac et me suis concentré essentiellement sur Riba roja. Un barrage que je connaissais un peu moins mais les circonstances ont faites que j’ai du m’y familiariser. Cela s’est plutôt bien passé avec évidemment moins de poissons que l’année dernière sur la mer d’Aragon mais par contre une très bonne moyenne en taille de poissons autant en sandres qu’en perches avec pas mal de jolis bass aussi. Des pêches techniques pas forcement à la portée de tous les clients que j’ai pu avoir.  Mais la plupart y ont mis la volonté et après le premier ou second jour, ils ont réussi rentrer dans la pêche. Cela a parfois été un véritable casse tête pour moi que de faire prendre 2 ou 3 poissons à un client dans la journée.                 La pêche en général sur ces eaux est devenue beaucoup plus précise et tactique qu’avant. Il ne faut pas s’imaginer que les poissons sont plus faciles en Espagne et c’est tant mieux! Cependant, avoir la chance de partir en séjour au moins 3 ou 4 jours minimum c’est s’assurer de progresser dans cette traque là et de connaitre de grands moments, si toutefois on s’y investi un minimum. Les cartons de sandres ont été rares et lorsque nous avions tapé plus de 10 sandres au boat, c’était satisfaisant! Il est dur d’avoir le beurre et l’argent, c’est donc la qualité qui a primé avec de beaux sandres qui se montraient au bateau presque tous les jours. C’est plus de 80 poissons qui ont passé la barre des 70cm avec un bon gabarit allant jusqu’à 93,2!   Une année donc exceptionnelle en lunkers, du jamais vu         depuis 2007, ça fait plaisir quand même!

Parlons un peu des perches, elles ont tardé à se montrer ces miss zébrées. Je les attendais plus tôt lol mais tia beau avoir les meilleurs leurres c’est avant tout elles qui décident! Il a fallu attendre fin Septembre pour vraiment bien s’en occuper..Par contre, certains clients auront connu de sacrées journées passant les 100 fishs largement. Les perches de Riba roja, c’est incroyable, on dirait encore une autre souche que la mer d’Aragon. Des poissons hyper trapus qui trompent vite l’œil mais le mètre « no falla » , aucun poisson n’a dépassé les 45cm sur des dizaines de perches mesurées entre 43 et 44.5cm, juste incroyable. A croire que la souche aurait atteinte ses limites de taille? Bien sur , il a du se faire une paire d’individus un poil plus long mais très très peu au vu des photos extérieures. Je pense qu’il y a de plus longs sujets en haut mais moins gros qu’en bas. Valable peut être aussi sur les autres poissons d’ailleurs qui s’avèrent plus massifs. Les eaux sont forcement plus riches avec deux gros affluents qui se rajoutent à l’Ebro en amont et cela a son incidence.

Une saison qui a donc était placée sous le signe des gros poissons avec des clients toujours aussi nombreux et qui ont su me faire confiance même quand la pêche était dure. Les choses ne se passent pas forcement comme prévu, il a fallu parfois s’adapter au dernier moment pour satisfaire au mieux chaque client. Mais je pense que le job a été fait et j’ai pris un grand plaisir à vivre chaque séjour avec mes équipes. De grands grands moments ont été partagé , des délires interminables, des aventures, des retournements de situations etc.  C’est aussi tout cela qui me donne le sourire chaque jour et alimente mes batteries! Je tiens donc à remercier chaque client, chaque pêcheur, chaque femme et homme qui sont montés à bord chez Profishing-concept.

Place maintenant aux heureux gagnants :

Concours big fishs 2018 / Profishing-concept

 

Sandre 93,2cm powered by Olivier Bompart

Perche de 44,5cm powered by Olivier Grellier

Bass de 51cm powered by Hadrien Favreau

PS: Il est aussi l’auteur d’ un sandre de 84cm sur Riba roja pendant le même séjour (son record perso)

Messieurs, je suis heureux de vous offrir une journée de guidage qui sera désormais valable pour trois pêcheurs et sans limites de date.

 

Les silures ne rentrent plus dans le concours car je ne me permettrai pas d’y guider spécifiquement par manque d’expérience. Cependant, nous avons pu en toucher quelques-uns dont ces deux spécimens :

2,24m pour Mickaël Thomas (au centre)

Un excellent pêcheur du Rhône dans le 84.  Touché sur une pêche aux leurres en cherchant le silure sur chasse . Un poisson intacte et aux magnifiques couleurs! Il battra même son record qui était à 2.20m. Bella!

2.15m pour Philippe Mondet

Son premier vrai gros , un grand moment et un combat musclé très bien maîtrisé! Un pêcheur complet qui a su s’adapter aux diverses pêches pratiquées avec une constante progression. Félicitations!

Encore une année de guidage très intense qui s’achève et vous êtes toujours plus nombreux à me rendre visite à la recherche d’émotions, de nouvelles expériences, de progression, de gros poissons et tout simplement aussi de partages inédits entre passionnés. C’est pourquoi je vous remercie encore une fois pour tout cela ainsi qu’à ceux qui me soutiennent fortement dans ce parcours à savoir ma mère et mon père ainsi que mes quelques amis très chers. Sans oublier les personnes dont certaines jamais rencontrées mais qui m’envoient des encouragements sur les réseaux sociaux. Je zappe parfois de répondre mais sachez que les messages sont bien passés et m’en souviendrai, ça fait chaud au cœur!

L’année 2019 commence d’ores et déjà sur les chapeaux de roues avec déjà de beaux sandres au compteur dont deux gros qui seront partagé sur ma page Facebook. De nouveaux projets verront aussi le jour en ce début d’année pour pimenter toujours plus l’aventure Profishing-concept! Je vous souhaite à tous une excellente année pleine de bonheurs tout en gardant la santé et n’oubliez pas : « Les poissons…, sont dans l’eau. » Vaaaamos!!!

Merci de m’avoir lu,

Bien halieutiquement, Romain Lavergne