Archives de catégorie : Non classé

Bilan 2018 + remise des prix « big fishs »

Salut à tous,

Comme chaque nouvelle année, je vais vous faire part de mon petit bilan 2018 sur ces fameuses eaux si mystérieuses.

Cela fait maintenant plus de 12 ans que je fréquente Mequinenza et je me dis que je pourrais y rester plusieurs vies. En effet, la routine n’existe pas ici même lorsque les conditions peuvent sembler identiques. Je ne crois pas avoir connu deux années consécutives similaires. Comme si chaque année, il fallait remettre les compteurs à zéro et se dire que l’on est sur un nouveau lac (ou presque..) tellement s’opèrent de changements tant sur le plan configu. que comportement des poissons. J’ai envie de vous dire : c’est génial !

Magique de voir comment la mer d’Aragon, un des lacs les plus poissonneux d’eau douce peut s’auto-protéger pendant 10 mois en ne montrant à personne sa ressource piscicole. C’est avant tout cela qui me laisse rêveur! Un phénomène rare qui a fait beaucoup parler surtout chez les rageux et autres viandars indésirables se permettant de cracher sur le lac allant jusqu’en inventer que beaucoup de poissons seraient morts. Je vais rester calme et juste répondre à ces « gens » là : c’est clair Messieurs, restez chez vous, franchement votre séjour n’est plus rentable..(les fishs se joignent à moi pour vous remercier) Revenons à la réalité.., oui donc des poissons quasi invisibles pendant 10 mois mais des poissons qui ont frayé et fortement même car nous avons pu apercevoir au sondeur des boules de perches et sandres jusqu’à 12m de hauteur et bien denses, imaginez cela un peu partout sur le lac! Peut être une des meilleure repro depuis longtemps.

J’ai donc laissé un peu de coté ce lac et me suis concentré essentiellement sur Riba roja. Un barrage que je connaissais un peu moins mais les circonstances ont faites que j’ai du m’y familiariser. Cela s’est plutôt bien passé avec évidemment moins de poissons que l’année dernière sur la mer d’Aragon mais par contre une très bonne moyenne en taille de poissons autant en sandres qu’en perches avec pas mal de jolis bass aussi. Des pêches techniques pas forcement à la portée de tous les clients que j’ai pu avoir.  Mais la plupart y ont mis la volonté et après le premier ou second jour, ils ont réussi rentrer dans la pêche. Cela a parfois été un véritable casse tête pour moi que de faire prendre 2 ou 3 poissons à un client dans la journée.                 La pêche en général sur ces eaux est devenue beaucoup plus précise et tactique qu’avant. Il ne faut pas s’imaginer que les poissons sont plus faciles en Espagne et c’est tant mieux! Cependant, avoir la chance de partir en séjour au moins 3 ou 4 jours minimum c’est s’assurer de progresser dans cette traque là et de connaitre de grands moments, si toutefois on s’y investi un minimum. Les cartons de sandres ont été rares et lorsque nous avions tapé plus de 10 sandres au boat, c’était satisfaisant! Il est dur d’avoir le beurre et l’argent, c’est donc la qualité qui a primé avec de beaux sandres qui se montraient au bateau presque tous les jours. C’est plus de 80 poissons qui ont passé la barre des 70cm avec un bon gabarit allant jusqu’à 93,2!   Une année donc exceptionnelle en lunkers, du jamais vu         depuis 2007, ça fait plaisir quand même!

Parlons un peu des perches, elles ont tardé à se montrer ces miss zébrées. Je les attendais plus tôt lol mais tia beau avoir les meilleurs leurres c’est avant tout elles qui décident! Il a fallu attendre fin Septembre pour vraiment bien s’en occuper..Par contre, certains clients auront connu de sacrées journées passant les 100 fishs largement. Les perches de Riba roja, c’est incroyable, on dirait encore une autre souche que la mer d’Aragon. Des poissons hyper trapus qui trompent vite l’œil mais le mètre « no falla » , aucun poisson n’a dépassé les 45cm sur des dizaines de perches mesurées entre 43 et 44.5cm, juste incroyable. A croire que la souche aurait atteinte ses limites de taille? Bien sur , il a du se faire une paire d’individus un poil plus long mais très très peu au vu des photos extérieures. Je pense qu’il y a de plus longs sujets en haut mais moins gros qu’en bas. Valable peut être aussi sur les autres poissons d’ailleurs qui s’avèrent plus massifs. Les eaux sont forcement plus riches avec deux gros affluents qui se rajoutent à l’Ebro en amont et cela a son incidence.

Une saison qui a donc était placée sous le signe des gros poissons avec des clients toujours aussi nombreux et qui ont su me faire confiance même quand la pêche était dure. Les choses ne se passent pas forcement comme prévu, il a fallu parfois s’adapter au dernier moment pour satisfaire au mieux chaque client. Mais je pense que le job a été fait et j’ai pris un grand plaisir à vivre chaque séjour avec mes équipes. De grands grands moments ont été partagé , des délires interminables, des aventures, des retournements de situations etc.  C’est aussi tout cela qui me donne le sourire chaque jour et alimente mes batteries! Je tiens donc à remercier chaque client, chaque pêcheur, chaque femme et homme qui sont montés à bord chez Profishing-concept.

Place maintenant aux heureux gagnants :

Concours big fishs 2018 / Profishing-concept

 

Sandre 93,2cm powered by Olivier Bompart

Perche de 44,5cm powered by Olivier Grellier

Bass de 51cm powered by Hadrien Favreau

PS: Il est aussi l’auteur d’ un sandre de 84cm sur Riba roja pendant le même séjour (son record perso)

Messieurs, je suis heureux de vous offrir une journée de guidage qui sera désormais valable pour trois pêcheurs et sans limites de date.

 

Les silures ne rentrent plus dans le concours car je ne me permettrai pas d’y guider spécifiquement par manque d’expérience. Cependant, nous avons pu en toucher quelques-uns dont ces deux spécimens :

2,24m pour Mickaël Thomas (au centre)

Un excellent pêcheur du Rhône dans le 84.  Touché sur une pêche aux leurres en cherchant le silure sur chasse . Un poisson intacte et aux magnifiques couleurs! Il battra même son record qui était à 2.20m. Bella!

2.15m pour Philippe Mondet

Son premier vrai gros , un grand moment et un combat musclé très bien maîtrisé! Un pêcheur complet qui a su s’adapter aux diverses pêches pratiquées avec une constante progression. Félicitations!

Encore une année de guidage très intense qui s’achève et vous êtes toujours plus nombreux à me rendre visite à la recherche d’émotions, de nouvelles expériences, de progression, de gros poissons et tout simplement aussi de partages inédits entre passionnés. C’est pourquoi je vous remercie encore une fois pour tout cela ainsi qu’à ceux qui me soutiennent fortement dans ce parcours à savoir ma mère et mon père ainsi que mes quelques amis très chers. Sans oublier les personnes dont certaines jamais rencontrées mais qui m’envoient des encouragements sur les réseaux sociaux. Je zappe parfois de répondre mais sachez que les messages sont bien passés et m’en souviendrai, ça fait chaud au cœur!

L’année 2019 commence d’ores et déjà sur les chapeaux de roues avec déjà de beaux sandres au compteur dont deux gros qui seront partagé sur ma page Facebook. De nouveaux projets verront aussi le jour en ce début d’année pour pimenter toujours plus l’aventure Profishing-concept! Je vous souhaite à tous une excellente année pleine de bonheurs tout en gardant la santé et n’oubliez pas : « Les poissons…, sont dans l’eau. » Vaaaamos!!!

Merci de m’avoir lu,

Bien halieutiquement, Romain Lavergne

mi-saison 2018, le point sur Mequinenza !

Buenos dias aficionados,

Nous voici donc mi-Juillet et il est temps pour moi de vous faire parvenir mon sentiment juxtaposé au bilan de cette première partie de la saison 2018.

On dit bien souvent que les jours se suivent mais ne se ressemblent pas, c’est aussi valable pour les années apparemment..J’ai envie de vous dire : heureusement ! car c’est avant tout ça le charme de la pêche. Subir les variations que l’on ne pourra jamais maitriser car c’est la nature qui commande. Perso, il est là l’art de la pêche : le fait  de s’ adapter au mieux aux conditions pour tenter de pêcher le plus juste possible.

En effet, cette année, Zeus (dieu du temps) a voulu changer en nous pondant un début de saison exceptionnel mixant froid, vent et pluie intense. Un cocktail évidemment défavorable à un comportement normal des poissons. On peut même parler d’état de choc piscicole entre crues et variations brutales de température en périodes de reproduction .  Des pluies et crues incroyables qui ont même marquées les anciens du village qui n’avaient pas vu cela depuis plus de 50ans.. Je n’ose même pas imaginer ce qu’ont pu subir nos chers poissons qui sortent tout juste de cette phase interminable. Grand respect à eux et hommage aux quelques centaines de femelles carpes qui ont perdu la vie pendant leur cycle de repro (dysfonctionnement du cycle des ovocytes surement dû à un chute brutale de la température de l’eau alliée au stress engendré). Je vais aussi en profiter pour donner mon avis sur le lac du haut , la mer d’Aragon. Pour deux raisons, premièrement pour contrer les « mauvais perdants » qui se sont permis de casser le lac en disant qu’il y avait eu de la mortalité etc. tout cela parce qu’ ils ont pris tôle sur leur séjour.. Secondement, pour essayer d’éclaircir les passionnés ou simplement les intéressés qui s’interrogent intelligemment. Si ce lac est appelé « Mequifierno » (Mequi enfer) par les locaux, ce n’est pas pour rien..Ils savent que ces poissons peuvent se montrer totalement inexistants et ceux n’importe quand pour des raisons pas forcement explicables. Pour ce qui s’est passé depuis le début d’année, j’ai cependant quelques explications. En effet, la mer d’Aragon a était totalement improductive cette année il faut dire les choses comme elles le sont. Je m’y suis cassé les dents plus d’une fois et ça a pas mal tourner dans ma tête mais jamais je me suis imaginé un seul pourcent de mortalité!!! J’aurais sûrement dû insister davantage et trois sorties par mois ne suffisent pas. Comme tout le monde et c’est normal, je me suis concentré sur le lac du bas de Ribaroja qui  m’a permis d’assurer mes guidages aussi. La mer d’Aragon est probablement le plan d’eau le plus poissonneux d’Europe en diversité réunissant sandres, perches , bass et silures en quantité inestimable, pour ne parler que des carnassiers. Cependant, elle s’avère très capricieuse lorsqu’elle l’a décidé! En l’occurrence, c’est le cas cette année où cela fait plusieurs mois que ça dure nous faisant penser à un lac fishless..Peut être même une première depuis la création du barrage. En parallèle, cela me permet de revenir sur toutes les perturbations météorologiques qui constituent aussi une première pour le lac qui a subi une montée d’eau jamais vu auparavant ,du moins aussi forte en si peu de temps. L’ebro, le fleuve le plus puissant d’Espagne, est pour moi le principal fautif de cette « catastrophe halieutique » . Il a inondé le plan d’eau sur 8000 ha de matières en suspensions comme jamais . Rajoutez à cela , un débit et un niveau d’eau record sur un tel long terme . Il est évident que les répercutions sur les poissons sont inévitables et évidemment des plus néfastes. Ce qui m’étonne vraiment, c’est le temps de ré-adaptation et de re-métabolisme aussi long. Je reste persuadé que les poissons sont restés dans la même couche d’eau avant la montée brutale et se sont habitués à y rester même s’il y a moins de nourriture. Ils doivent sûrement s’y sentir plus en sécurité. C’est à dire une couche d’eau très profonde (20-25m actuellement avec un niveau max+) Je ne suis pas hydrobiologiste ni expert des milieux aquatiques mais suis sur l’eau presque tous les jours et peux comprendre un tel phénomène sans vraiment pouvoir vous l’expliquer clairement. Personne ne le sait vraiment d’ailleurs, sur la centaine de locaux que nous sommes.  Je pense que les poissons vont commencer tout doucement à se re-montrer et le fait de voir autant d’alevins de sandres et perches ne fait que réconforter mon avis. Il va cependant falloir du temps pour que tout redevienne stable avec une baisse des eaux régulières en croisant les doigts pour que tout se passe bien. Après on pourra enfin renaitre de nos sandres amis pêcheurs..

Même sur Riba roja, tout cela nous a rendu à tous la pêche plus complexe voir casse tête pour moi qui exerce en permanence pour mes clients ou en pêche perso. Il aura fallu un gros mental et pas mal de travail pour suivre les poissons ainsi que les déclencher. Tant bien que mal, j’ai réussi à faire prendre du poisson à l’ensemble de mes clients sur leurs séjours.  Il est clair que les résultats n’étaient pas du tout représentatifs des eaux de Mequinenza mais bien réalistes par rapport aux conditions .  Cependant, nous avons eu le plaisir accueillir de très gros poissons à bord et ça ça compte!!! 2018 marque d’or et déjà l’année des gros pour Profishing-concept.. Je vous ai sélectionné quelques uns d’entre eux :

dav

 

 

 

C’est avec une certaine fierté que je vous annonce qu’il est monté au bateau plus de 50 sandres passant la fameuse barre des 70cm jusqu’à 93.2cm !!! Fierté personnelle mais surtout fierté envers mes clients qui ont eu soif d’apprendre et/ou de s’améliorer en s’impliquant pleinement pour la quasi totalité d’entre eux. C’est pourquoi je leur tire mon chapeau et je sais qu’ils se reconnaitront tous car je pense leur avoir fait comprendre ma satisfaction! Il n’y a donc pas que du négatif non plus dans ce 2018.. qui n’en fini plus de surprendre. Que va nous réserver la suite?? Peut être va t’on passer la centaine de lunkers ? Connaitre des journées à plus de 100 poissons comme l’an dernier? Découvrir d’autres pêches? D’autres solutions ? D’autres « patterns » qui sauvent des journées sur off? Ce qui est certain et primordial , c’est que nous allons continuer à prendre autant de plaisir sur l’eau avec toujours autant de partage et d’émotions. Et comme le dis si bien un client qui m’a marqué que j’ai pu avoir cette année : « Les poi..ssons …sont dans l’eau. » Une phrase très travaillée (lol) mais qui en dit longgg.

Bonne traque à tous et n’oubliez pas « Les poi…. »

La bise à tous

Bien Halieutiquement, Romain

 

 

Bilan 2017 + remise des prix

Bonjour à toutes et tous ,

J’en profite tout d’abord pour vous souhaiter une superbe année avec une bonne santé et tout plein de bonnes choses en vivant vos rêves!

Petit flash back 2017 pour moi où j’ai vécu une année exceptionnelle ici sur Mequinenza. Entre les guidages et les pêches perso, j’ai passé plus de 200 jours sur l’eau à traquer sandres perches et bass, ces poissons si fantastiques et mystérieux à la fois. Cette année restera pour moi très marquante tant sur le plan professionnel que sur le plan poissons.

En effet, je suis ravis de voir que mon entreprise prend de l’ampleur et fonctionne bien désormais avec des clients qui me font confiance et qui sont toujours plus nombreux. Parlons un peu poisson, depuis plus de 10 ans de pêche sur ces eaux, l’année 2017 aura explosé tous les scores..tant en quantité qu’en qualité! Je n’ai pas pu tenir le compte des sandres passant les 70cm ainsi que les milliers d’autres montés au bateau mais quel pied d’avoir de si jolis poissons ici malgré ces multiples « détracteurs », ce poisson a une capacité de survie juste hallucinante (me encanta bwaa).

Pour vous donner une ordre d’idée, le record du bateau est à 145 à deux et seul à 108 sandres dans la journée , des scores peu croyables mais vrai..Des pêches de surface de folie, une révélation d’amour pour le bass lol, de nombreux trips, des partages et des émotions plein la tête avec mes amis et mes clients! Je tient vraiment à tous vous remercier pour m’avoir fait vivre cette fabuleuse année.

Il est temps de vous annoncer les gagnants du concours gros poisson 2017 :

Sandre- Mr Labissy 81cm

Perche- Mr Salvi 44.5cm

Bass- Mr Dannequin 53cm

Carpe- Mr Vales 8.5kg

Félicitations à vous les gars ! Cela s’est joué à rien, juste quelques millimètres sur les trois espèces de carnassiers mais c’est le jeu.
Je vous offre donc à chacun une journée de guidage pour deux personnes, invitation valable jusqu’au 31 Décembre 2018.

Bonne saison pêche à toutes et tous, pour ma part elle a déjà attaqué très très fort avec des truites et sandres aux dimensions hors normes, nous reviendrons sur ces derniers dans mon prochain article très bientôt..
Vaaaamos! Merci à tous de m’avoir lu
Bien Halieutiquement, Romain

La pêche de la carpe aux leurres

Les appâts artificiels ou en plastique pour la pêche de la carpe ont fait leur apparition il y a quelques années maintenant chez les détaillants et sont de plus en plus populaires sur les berges.

Pacific pêche vous propose un petit article sur les nouvelles techniques de pêche de la carpe. De nombreuses marques réputées dans le milieu proposent aujourd’hui toutes sortes de réalisations d’appâts avec un degré de réalisme des plus convaincant. Du grain de maïs classique avec une déclinaison de couleurs et de parfums, en passant par les asticots, vers en tous genres et les imitations d’insectes, le choix est tout aussi hallucinant que la qualité des produits. Mais la plupart des carpistes emploient ces imitations d’appâts en guise de stop appât classique ou en combinaison avec de vraies esches, afin de multiplier les possibilités de présentations ou pour se démarquer sur des plans d’eau sous pression ou difficiles. Cependant, peu sont les carpistes qui utilisent uniquement des appâts artificiels. La pêche de la carpe repose depuis toujours sur l’emploi d’appâts naturels tels que les graines, la pomme de terre et plus récemment les bouillettes, alors que le pas est difficile à franchir, malgré que les avantages soient nombreux.

Les appâts artificiels pour la pêche à la carpe

Les appâts artificiels permettent de garantir que votre esche est en place quoi qu’il arrive, et qu’elle le restera, malgré la forte présence d’indésirables sur le plan d’eau. Une grande quantité de poissons chats, d’écrevisses voir même de tortues peut mener à mal vos appâts naturels. Certains contournent temporairement cette contrainte en utilisant des diamètres de bouillettes pour pêcher la carpe plus importants, mais les indésirables arrivent toujours à leur fin ou font littéralement fuir les carpes de par leur activité. Avec des appâts artificiels, vous pêchez sereinement des heures durant sans vous soucier de l’état de votre montage. Il existe toute une gamme d’appâts artificiels flottants, qui vous permettent de réaliser des présentations classiques de type bonhomme de neige ou de créer des présentations plus originales. Et pour l’amorçage me diriez-vous ? Le choix actuellement disponible sur le marché vous permet de créer une multitude de présentations et de montages, avec des parfums aussi variés que réalistes. Il vous suffit d’accorder ledit parfum ou présentation avec les particules ou graines de votre choix, et pour vous rapprocher davantage d’un arôme, de nombreux booster et autres produits de trempage rempliront parfaitement cette mission.

La pêche du carnassier a depuis bien longtemps adopté les appâts artificiels avec un nombre incalculable d’imitations. Cette pratique est bien ancrée et reste une technique à part entière et possède un nombre d’adeptes de plus en plus important.
Romain Lavergne, moniteur et guide de pêche sur le lac de Mequinenza traque depuis de nombreuses années les sandres, perches et bass qui peuplent le lac.
Et depuis peu, il a découvert une nouvelle technique et mis au point un montage spécial pour traquer un autre poisson , une nouvelle corde à son arc!
Il s’adonne à une approche très particulière de la pêche de la carpe : avec des leurres imitatifs . Il profite d’une activité alimentaire des carpes pour leur proposer son montage à vue sur des approches bien spécifiques, le tout garantissant un maximum de sensations.


Voici une opportunité de combattre ce poisson de manière totalement différente pour les adeptes de sensations fortes et de pêches fines !
N’hésitez pas à aller découvrir en exclusivité cette toute nouvelle technique sur son bateau.

 

 

 

New record : 748 poissons en 6j !!!

Bonjour à toutes et à tous,

Je me décide enfin à rédiger un article, certains l’attendent avec impatience et j’en profite pour m’excuser du peu de nouvelles données ici sur le blog mais sachez que je ne m’ennuie pas et qu’il s’en est passé..Pour ceux qui veulent des nouvelles régulières, je vous conseille de me suivre directement sur Facebook. Merci de votre comprehension

Non non, vous ne rêvez pas nous avons bien pris 748 poissons en 6 jours de pêche pour plus de 650 sandres sur!
Il va de soit que cet évènement méritait un petit report sur la toile.
Mon ami Patrice De Haro, allias « Duracell » a fait le déplacement et va passer du coté obscure de la pêche..lol
En effet, après être venu comme client, le voici à mes côtés pour m’épauler avec son boat lors d’un séjour sur 4j avec 4 clients. Je lui accorde ma confiance totale en ne doutant pas une seconde qu’il fera un bon guide sous mes conseils mais aussi grâce à son expérience ainsi qu’à son sens de l’eau redoutable.
Étant donné la chaleur(+ou-45 deg sur l’eau sans vent) et la température de l’eau (jusqu’à 29 deg en surface), je pensais orienter mes derniers guidages sur la perche et accessoirement bass.
Cependant, je décide de réaliser les premiers passages au sandre avec mes clients, novices en la matière.
Début d’ après midi sous un soleil de plomb, nous linéarisons une zone propice au sandre toute l’année et à ma grande surprise les sandres répondent présents immédiatement. Ce n’est pas la folie mais toucher des sandres en plein cagnard avec une eau aussi chaude, c’est assez incroyable. L’équipe de pêcheurs est déjà ravie puisqu’ils prendront là les premiers sandres de leur vie. Parfait ,en plus, la technique semble leur plaire donc on continue! Les touches sont régulières et nous finirons l’après midi avec une bonne centaine de touches.  Beaucoup de décroches (c’est le métier qui rentre) mais des smiles dans tous les sens, c’est aussi ce qui compte. Très encourageant pour les jours à suivre où nous opterons pour une traque exclusive du sandre. Rien ne sera laissé au hasard et tout le matos sera revu pour se consacrer uniquement à ce poisson là qui semble vouloir croquer comme il faut!
Parfois , il faut savoir s’adapter rapidement et pêcher les poissons mordeurs..
Le lendemain, mes acolytes comprennent progressivement les subtilités de cette pêche, ils pêchent plus juste, sont plus réactifs et prennent donc plus de fishs.
Le résultat est là puisque le score va casi doubler avec un total de 104 poissons , yesss! La fameuse barre des 100 fishs est bel et bien passée. Les clients sont aux anges et moi donc..D’autant plus que nous avons de jolis poissons avec une bonne quinzaine de sandres de plus de 65cm et quelques perches de plus de 40cm. Une petite fête s’impose car c’est pas tous les jours que l’on passe les 100 poissons.
Le lendemain, après quelques petites heures de sommeil, nous revoilà sur l’eau et toujours prêt à en découdre! Nous savons exactement où sont les poissons,dans quelle marche et surtout comment les prendre, le plus dur reste d’être en total feeling avec sa ligne. C’est ça qui fait vraiment la diff et qui explique que sur deux pêcheurs de niveau égal avec la même canne , même moulin , même tresse, même bdl, même longueur même tp et enfin même leurre eh bien chacun prendra plusieurs poissons dans la vue à certains moments où justement il n’aura plus ce fameux feeling.
Petite parenthèse mais très importante, j’essaye de l’impliquer à mes clients mais c’est très compliqué à faire ressentir.
Ceux-ci semblent bien l’intégrer malgré un niveau novice en sandre, c’est incroyable. Il n’y a pas mieux que de faire du poisson pour le comprendre et c’est une chance d’en profiter ainsi. Les gros poissons s’enchainent avec une journée à pile 100 fishs mais une vingtaine de sandres de 65 à 76 cm et toujours quelques grosses perches. Fabuleux, nous venions de confirmer le festival avec 204 poissons en 2j. L’apéro est vraiment mérité car chacun a pêché intensément et n’a rien lâché. Nous fêterons cela très brièvement et décidons de nous reposer pour ra taquer de plus belle et tout donner pour le dernier jour!
Les troupes sont plus que motivées, les batteries sont rechargées, le mental de l’équipe est au plus fort, l’organisation est juste parfaite et tout est coordonné sur les deux bateaux, bref nous sommes ready!
Malgré tout, la journée commence tranquillement et il est dur d’enchainer les poissons sur le même spot comme les jours d’avant. Il nous faut absolument trouver d’autres zones car je suis persuadé que les fishs s’alimentent ensemble mais sur des zones hyper localisées, il me faut réfléchir vite et trouver d’autres hots spots où nous pouvons enchainer les doublés et triplés car le temps passe très vite sur l’eau. Après un ou deux échecs de poste peu productif, je tombe enfin sur un très vieux spot que je n’avais pas pêché depuis bien 5 ans mais comme on dit un bon poste reste un bon poste même s’il se tue des milliers de sandres par an rhhhhhhhhhhhh…Nous voici donc dessus et il est en feu , poissons sur poissons, les doublés s’enchainent..Mais la zone est réduite à 2 m², le poste saturera vite, il nous permet tout de même d’arriver à 64 poissons ! L’autre équipe nous rejoint à ce moment là et mon Pat m’annonce qu’ils ont pile 50 fishs, yeahhhhhhhhhhhh la barre des 100 fishs est encore passée!!!!! De joie, je ne cherche pas à comprendre et saute à l’eau comme un gosse plein d’euphorie.
Nous réalisons tous que nous avons fait une très grosse pêche mais surtout qu’il nous reste 3 bonnes heures devant nous et pas les plus mauvaises..VAAAAAAMOS!!!
Je choisi de rester sur le secteur en décalant un peu et là on se fait littéralement agresser par des sandres sur-actifs qui nous prendront même des leurres entre deux eaux, une vraie orgie comme le Mequi que j’ai connu il y a 10 ans. Nous enchainons plus de 30 sandres sans bouger d’un millimètre , tous entre 50 et 60+! Les autres postes ne donnent pas et peinons à arriver aux 100 fishs (ça peut paraitre fou ce que je dis mais quand tu es dans l’ambiance, tu y es lol). Nous rejoignons donc les autres qui avaient eu un gros temps mort et n’avaient pu que nous regarder sur le spot des 30 fishs (mouhahhah) alors qu’ils étaient à 10m mais quand ça croque là ça croque là mdr. Ce coup ci , c’est à leur tour, ils sont sur un gros pit et font posé levé! Au top les gars, les voilà à plus de 80 poissons et il reste une petite heure de pêche avant la nuit, il faut envoyer le bois. Les deux équipes s’encouragent et se redivisent une dernière fois pour tenter une barre inimaginable, celle des 200 poissons et nous par la même occas de battre le fameux record des 106 poissons de cet hiver. L’enjeu est très gros et il ne faut rien lâcher malgré la fatigue , tous les efforts fournis, les ferrages incalculables et les combats car à ce stade là on parle réellement de sport. Je n’avais pas le droit à l’erreur tout devait se jouer sur la dernière zone, on n’avait vraiment pas le temps de changer après. Je peux vous dire que toutes les questions se sont posés en même temps dans ma tête et nous voilà parti à fond dans une ambiance indescriptible entre cohésion avec le lac, competition, guidage, esprit d’équipe , stress etc Un truc de fou….Arrivée sur zone, c’est dur ça répond pas, je me demande si je suis vraiment bien placé..Les poissons n’étaient pas vraiment monté et Kevin mon client me les trouvent en parallèle au gros leurre , chapeau mon gars! Il enchainera quelques beaux fishs d’ailleurs de 60+ et nous une paire d’ autres jusqu’au 107ème qui devient record officiel du boat, popopopopoaaawwwwwwww ! J’embrasse immédiatement Kevin et son père Raymond, c’est magique! Nous continuons un peu jusqu’à la nuit et rentrons péniblement quelques autres fishs qui nous portent à 112 poissons, phénoménal. Nous entendons au loin des cris, je me dis là il s’est passé un truc..Ils nous rejoignent à la mise à l’eau et là c’est l’explosion de joie car ils ont tout cassé et rentrent 107 fishs donc nous totalisons 219 poissons !!!!!!!!!!!!!!!! FA..BU..LEUX , je n’ai pas d’autres mots. Ils auront vécu 4jours de guidage à 482 poissons.. Je tiens à féliciter tout particulièrement mon ami Pat qui a gérer son taff à la perfection et as su motiver ses troupes comme il le fallait. Mais aussi des clients exceptionnels à savoir Kevin Hensel, Raymond Hensel, Morgan Hensel, Arnaud Gonzalez qui ont étaient présents de A à Z et qui ont vraiment assurés! Gros big uppp à tous les gars
Les deux autres sortie sandres feront grimper le score à un niveau inqualifiable puisque mon Pat et moi avons fait péter le record du boat mais à deux cette fois-ci en totalisant 121 poissons sur 3 postes , juste incroyable ! La deuxième sortie fut avec Yvan Bedenes et son père Philippe où nous explosons le record du boat qui est désormais fixé à 145 poissons !!!!!!! Félicitation à eux pour cette très grosse perf qu’ils ne sont prêt d’oublier. Philippe pêche Mequinenza depuis 25 ans et j’ai pu lors de cette journée lui faire réaliser sa plus belle pêche, une très grande satisfaction!
Récapitulons les scores de ces 6 derniers jours de pêche au sandre:
59+104+100+219+121+145= 748
748 poissons en 6J , un record Profishing-concept ça c’est sur mais peut être classé dans les records en pêche sportive du sandre aux leurres. Avis aux concernés donc si avez plus d’infos , merci de me contacter.
Le lac de Mequinenza m’a surpris comme il ne l’avait jamais fait en 10 ans. Il me montre un potentiel presque ignoré, qui j’en suis persuadé, le classe en number one des lacs les plus poissonneux d’Europe et même d’ailleurs..Je n’ai pas de mots pour exprimer ce que l’on a fait mais nous l’avons fait.
Mes chers futurs clients, en ce 21 Juin, où je vous écris ces quelques lignes, je vous affirme que les sandres sont encore comme des fous et nous pouvons toujours faire des journées exceptionnelles. Le seul problème est : Jusqu’à quand cette euphorie va t’elle durer? La solution: Me contacter et venir en profiter au plus vite..
Merci à tous de m’avoir lu , voici en prime quelques images de ce festival..

 

dav
dav
dav
dav
sdr
dav
sdr
sdr
sdr
sdr
mde
mde
sdr
dav
dav
dav
mde
sdr
dav
dav
dav

Bien Halieutiquement, Romain Lavergne

2017 sur les chapeaux de roues, une journée à 106 poissons !

Bonjour à toutes et à tous,

J’aimerai revenir avec vous sur une journée qui restera gravée              à  jamais sur mon bateau. Mais avant , je tiens à ré-implanter le contexte avec les quelques anecdotes qui vont bien.

J’accueille pour le premier séjour 2017 , Patrick Charrière allias « Chacha la guèpe » et Patrice De Haro allias « Duracell » (là c’est moi qui te renomme lol)

Dès la première soirée, je pense savoir à qui j’ai à faire et en suis vraiment enchanté . Deux acharnés du carbone ,il me tarde le lendemain pour voir cela sur l’eau..

Je ne suis pas déçu et malgré des conditions exécrables, brouillard givrant , visibilé 5m, froid -5deg, vent , etc . nous parvenons à toucher quelques poissons , de 40 à 50 fishs /jour . Je réussirai aussi à approcher des sandres et des silures dans 80cm d’eau où Duracell se permettra de taper des poissons à vue sous le bateau ( attaques subaquatiques en direct ) Le même soir, Duracell qui ne s’arrête plus, touchera un grand poisson « sandre » qui viendra pointer son nez pour recracher le plastique légèrement détendu à ce moment là. Un spécimen passant largement les 80cm, à cette taille là la moindre         erreur est fatale. C’est la pêche ..et comme on dit « on l’a vu »! Ce Duracell ne s’arrêtera pas sur ça niveau anecdote puisque lorsque je remontais une belle perche, j’aperçus un lunker plus gros qui la suivait de très près..Là il faut pas perdre une seconde, je lui dit d’envoyer vite l’épuisette plus bas pour l’empéguer. Une seconde après nous voilà avec 86cm de perches dans l’épuisette, 40,5 et 45,5cm ! C’est pas compliqué la pêche mdr Une grande première..

Bon, avant de passer à cette journée historique, si on parlez de la pire journée du séjour? Allez… Je m’étais légèrement trop avancé sur les résultats du jour pour chauffer un peu mes acolytes. Lorsque sur le plus gros hot spot j’annonce au minimum 20 poissons et nous en tapons que 2, je me dis là on y est…dans le néant lol et les autres spots donnent quasi rien . Bref, une vraie journée sur off mais s’il n’y avait que ça! Chacha perdra ses polarisantes, moi mon couteau plus le moteur qui déconne.. Cerise sur le gâteau (car il en faut toujours une), nous arrivons à la bagnole le soir et les feux avaient tourné toute la journée! Il y en a un qui se reconnaitra ahahhahah.. Perfectooo Ne jamais s’énerver, après avoir démonter toutes les batteries du boat, évidemment ça ne repart pas non plus ..Un appel à un collègue et 10 min après le voilà avec de vrais câbles d’homme « non chinois » et une batterie pleine donc ça a pété direct oufff..Merci à lui, il y a encore de bon gars même catalan lol

Après la pluie…le beau temps mais pas que ! LA JOURNEE :

Nous arrivons sur le poste à 10h ,cela peut paraître tard car tous les boats étaient à l’eau depuis un bon moment. Aucun soucy les gars, tranquilo, on sait où l’on va..(tu le sais Chacha..)

Je coupe le thermique , allume le sondeur, et entends « poisson » ! Chacha s’était permis de lancer alors que nous n’étions pas encore sur le spot. Il est excusé et rentre un 65+ dès le premier lancé suivi d’un autre au second cast, je me dis que les poissons ont peu être commencés à croquer.

DSC_1188

En effet, cela se confirme bien sur le spot où nous enchainons les poissons régulièrement en variant différentes techniques lorsque une saturait. Chacha me fera un 70+ aux leurres durs , parfait ça :

16111203_1785957931670829_1657464146_n

Cela nous permet de rentrer plus de 40 poissons avant que le ratio fish/time ne régresse . Car nous prenions encore des touches c’est ça qui est incroyable ! Mais les poissons étaient devenus trop méfiants pour que l’on continuent à s’intéresser à eux, j’étais persuadé qu’il y avait mieux à faire ailleurs..Au passage, encore une anecdote lol, je me gratte 3 sec le coup et une guêpe rentre dans mon dos et biiiim grosse castagne ! Merci Chacha (des années qu’une guêpe ne m’avait pas piqué)

Le temps de me remettre mdr , nous arrivons sur le prochain spot. Il était occupé seulement par des perches et de taille modeste , il nous aura juste permis une pause Facebook (Romain les bass..) pour un petit direct qui lui aussi n’aura rien donné mdr..juste un ferrage en live d’une perchette de 25. Inutile de s’attarder là dessus, allez les gars on lâche rien !

Nous arrivons sur une zone stratégique où il devait y avoir du poisson c’était obligé ! Les touches se font timides au début, peut être le temps de s’approprier le spot et de comprendre l’activité du moment en osmose avec les poissons. Nous ne laissons rien au hasard et chacun donne son avis , son ressenti , son feeling car une vraie équipe s’était créer. Grâce à cela, nous créons une activité sur la zone en variant plusieurs patherns . Les poissons commencent donc à déclencher progressivement.. Pour la petite anecdote (oui j’aime les anecdotes lol) Chacha ,qui jusque là avait touché peu de poissons, trouve une technique inédite que j’ignorais moi même! Il enchaine poisson sur poisson avec deux fois plus de touches que nous au shad et en pêchant derrière. Grandé Chacha, eres un crack ! Il se permettait d’annoncer les touches et de montrer son scion avant de ferrer et ça c’est juste exceptionnel aux leurres ! En plus, il avait acheté ces leurres le matin même..un pré-sentiment de grand pêcheur, respect amigo.  Lorsque les sandres s’arrêtaient de mordre, les perches prenaient le relais . Ce n’est pas de gros poissons mais la plupart oscillent entre 45 et 55 pour les sandres et 25-35 pour les perches. Comme cela , nous ne prenons aucune photo et restons concentrer sur la pêche lol c’est une sorte de compèt dans une ambiance folklorique. Il fallait cependant garder dans nos têtes le score général qui commençait à faire peur surtout lorsque l’on a passé la barre des 80 poissons!!! Ce qui était magique aussi c’est que l’équipe se complétait réellement, chacun saisissait son moment pour rattraper le score et les rotations s’enchainaient à merveille..

Plus le soleil baissait ,plus la taille des poissons augmentait pour notre plus grand plaisir. C’est évident , le coup du soir s’annonce prometteur..Naturellement, nous restons encore sur cette zone qui ne cesse de payer! Duracell semble avoir trouver une autre technique et qui sans le savoir va être fatale pour notre coup du soir.
16010593_1784691915130764_611251330_o

Le voici qui concrétise avec sa belle perche de 41 cm surpuissante. C’est décidé , nous l’adoptons tous car les minutes sont comptées désormais et il faut envoyer le bois ! Pas plutôt dit, nous enchainons les doublés et les triplés à gogo..une vraie agression , l’euphorie totale !!! Tout juste le temps de prendre une photo16009858_1784692021797420_1824405405_o..

Le bateau vibre et ça ferre dans tous les sens , une orgie de frappes fortes comme on les aime et là on s’adresse à grosses perches et sandre de 60+ à chaque touche !

16106615_1784691825130773_455077779_o

J’ai moi même du mal à retenir mon calme car je sais que ces moments là sont précieux..L’explosion de joie est là lorsque nous bloquons le compteur à 100 poissons : poignée de mains , bises , larmes etc..On l’avait fait !!! PUTAINNN QUEL PIED !!!!!! Il nous restait peu de temps avant la nuit et nous rentrons 5 poissons en une paire de minutes quand soudain j’aperçois un grand ferrage appuyé de la part de Chacha qui reste bloqué .. Je ramène ma canne immédiatement car comprends qu’il est attelé et lorsque je vois les coups de tête, c’est sandre ! Un combat de fou s’engage et le sandre ne lâche rien en se permettant même de faire péter un peu de frein. Il tarde à se montrer puis Chacha m’avoue en combien il est ..j’ai failli m’évanouir mais le combat continue ..On serre les fesses tant qu’on peut lol jusqu’à ce que la poutre apparaisse et que l’on crie comme des fous sur tout le lac !!!!!

16010141_1784691788464110_1110988451_o15991866_1784691725130783_2066250501_o15991964_1784691751797447_2093918776_o

Chacha nous extrait donc ce sandre de 79cm bien gras des eaux de Mequinenza pour clôturer une journée de pêche de 7h à 106 poissons. Il n’en fallait pas moins pour rentrer dans le cercle des quelques « privilégiés » qui ont passé la barre des 100 poissons sur une pêche de sandres . Nous n’avons pas été bons , nous avons été exceptionnellement bons car toucher ces poissons là en si peu de temps, c’est une performance de haut niveau . C’est pourquoi les gars je vous tire vraiment mon chapeau car vous avez été phé..no..mé..naux !!!

A l’heure où j’écris ce report (3j après), l’effervescence est encore là et ce pour un bon moment..C’est vraiment pas simple d’essayer de résumer un tel évènement avec tant d’émotions à bord mais cela méritait cependant d’être sur papier.

Cette eau m’a encore prouvé son potentiel piscicole qui semble ne pas avoir de limites. Je ne veux pas imaginer le score que nous aurions fait avec 3h de pêche en plus étant donné que les poissons ont tapé toute la journée.. C’est juste « é..nor..me ». J’attendais de vivre une journée comme celle-ci pour en être absolument certain et cela vient bien reconfirmer mon opinion.

Mes chers « ennemis », malgré tous les abus que vous pouvez faire avec 80% (je suis gentil) des bateaux qui viandent (français inclus) , braconnages et autres lois en votre faveur; je peux vous affirmer avec un grand sourire que vous n’arriverez jamais à bout de ce Mequi car ce lac est trop fort pour vous et les poissons se sont adaptés à vos comportements irrespectueux. C’est rassurant en attendant que la loi règne ici!

J’aimerais aussi profiter de cet occasion pour revenir sur la réputation que certains pêcheurs se sont faits de Mequinenza en étant persuadés que Mequi c’est fini suite à une grosse baisse de leur captures/pêcheur, qui se disent que le séjour plus rentable pour eux , que ça ne vaut pas le coup etc. Et bien Messieurs, il y a des professionnels qui sont là pour vous prouvez le contraire, qu’attendez -vous?

Bien Halieutiquement, Romain

Un brochet dans l’Ebro..et pas des moindre!

DSC_1028~2C’est avec un grand honneur que je tiens à féliciter mon jeune client de 15 ans, fin pêcheur remarquable.  Il a réussi à venir ici en guidage ici à Mequinenza avec son Papa , une grande chance dont il a su profiter.. Un bon nombre de poissons sera venu lui rendre visite jusqu’à cet instant unique où il enclencha ce ferrage. Sur un passage en linéaire , il ressens un léger toc qui lui paraissait différent de celui du fond. Soudain et dans le doute, il n’hésite pas et envoi un ferrage ! Le bon…Nous pensons évidemment à un sandre mais de petite taille car sur les premiers coup de tête le poisson revient vers nous sans trop de prise d’eau ni de rushs ..puis le voilà qui sonde doucement et envoi de lourds coup de tête lents et espacés digne d’un grand sandre. Je me jette sur l’épuisette et commence à le briffer un peu pour ne pas le perdre .. puis le poisson monte violemment et ouvre la gueule et nous apercevons un peu trop de dents… Je fais tout pour me retenir et ne pas trop stresser mon Jean mais c’est dur lorsque tu sais qu’il en prise avec un pike , poisson quasi inexistant ici (préhistorique lol) Les coups de tête sont de plus en plus flippant en 27/100 et le guss n’est plus décidé à venir évidemment…Mais Jean le combat à la perfection et je réussi à le hisser sur le boat !!! Les cris de joies et d’émotions n’en finissent plus et je suis aussi heureux que lui avec même un peu plus de folie quand tu sais les heures que j’ai passé sur ces eaux depuis 2 ans. Sans vraiment le savoir , il venait de rentrer dans l’histoire de l’Ebro avec ce brochet de pile 90cm ! C’est donc avec un grand plaisir que j’ouvre un autre tableau dans mon « Concours gros poissons » avec la catégorie « Brochet » . Jean, tu es donc d’office en tête du classement qui te permettra surement de remporter une journée de guidage pour 2 pêcheurs. Rien n’est encore joué car la compèt prend fin le 31 Décembre 2016. A savoir que tout peut se passer dans ces eaux magiques … Merci merci et encore merci h²O prod de nous régaler autant et encore Félicitations à Jean pour ce coup d’état. Bien Halieutiquement, Romain Lavergne

-2016 , déjà une année mémorable..- dates dispo , c’est ici !

Salut à toutes et à tous,

Merci de me suivre, vous etes toujours plus nombreux de jour en jour et pour mon plus grand plaisir!
Cette année commence comme aucune autre c’est peut être un signe ou le fruit d’un certain travail, je n’en sais rien . Toujours est-il que je ne me pose peu de questions à part sur l’eau..Et j’annonce, 2016 attaque très très fort puisque elle marque dors et déjà la meilleure année de ma vie en terme de gros poissons et ce , en seulement 3 mois !!!

Mes clients se sont évidemment mêlés au festin et pas mal ont déjà battus leurs records perso. Je suis très fier d’eux et d’avoir pu y contribuer, le tout dans une ambiance forte chaleureuse. Certains ne pêchent qu’avec moi en guidage ou très occasionnellement chez eux, la formation « perfectionnement accélérée » est donc primordiale et cela a bien fonctionner puisque la plupart se sont adaptés en peu de temps. Il n’y a pas de secret, ça a porté ses fruits !

J’en profite pour vous informer des dates de guidages encore
disponibles:
– du 1 au 9 Avril- à partir du 01 Juin…

Je tenais donc à vous partager les plus beaux spécimens de ce début de saison : (vous pouvez retrouver plus de « gros poissons 2016 » dans la rubrique « PHOTOS » de mon site)
PS: exclus , le premier triplé de sandre (incroyable mais vrai)

DCIM100GOPROG0022692.
DCIM100GOPROG0022692.

11058278_669929953109605_6432951025201077225_o

 

DCIM100GOPROGOPR2804.
DCIM100GOPROGOPR2804.

IMG_2517

DCIM100GOPROGOPR2360.
DCIM100GOPROGOPR2360.
DCIM100GOPROGOPR2653.
DCIM100GOPROGOPR2653.
DCIM100GOPROGOPR2793.
DCIM100GOPROGOPR2793.
DCIM100GOPROGOPR2748.
DCIM100GOPROGOPR2748.
DCIM100GOPROG0012365.
DCIM100GOPROG0012365.
DCIM100GOPROGOPR2740.
DCIM100GOPROGOPR2740.

p1110271 P1070655 12814542_674609979308269_7702301538113564947_n

DCIM100GOPROGOPR2670.
DCIM100GOPROGOPR2670.

Bonne saison à tous ! Qué vaya bien !
Bien Halieutiquement, Romain Lavergne

Bilan saison 2015 + Remise des prix du « concours gros poissons 2015 »

! Holà a todos !

Encore une année de guidage qui s’achève et une autre qui recommence..
Si je devais décrire en deux mots l’année 2015 sur Mequinenza au niveau de la pêche, ce serait « IRREGULARITE » et « SURPRISE »
En effet, c’est sans doute la plus irrégulière que j’ai connu ici en 9ans avec pas mal de journées « sans » où rien ne se passe, le lac parait mort malgré tous mes efforts. Pourtant les poissons sont là et je le sais (ils ne sont pas tous dans les profondeurs..les autres en feraient un peu sinon lol) mais indétectables au sondeur ni même par la plus fine des touches! C’est comme ça et c’est la pêche..je reste convaincu qu’il y a une réelle adaptation comportementale des poissons qui se transmet génétiquement. Et c’est tant mieux, il serait temps qu’ils s’adaptent par rapport à son principal prédateur : l’homme..

J’ai cependant compris certaines choses en fin d’année qui vont à coup sur m’aider fortement pour cette saison. L’homme aussi peut s’adapter,c’est un combat sans fin, « combat » car pour moi il n’ y a pas de mort lol. Je m’en doutais mais là c’est confirmé, ce n’est qu’en étant sur place et après avoir passer des heures sur l’eau à réfléchir à tout et à rien, en me prenant la tête sur n’importe quel sujet que ce soit, de jour comme de nuit avant de s’endormir, que je suis arrivé à tirer quelques conclusions sur le comportement des différents carnassiers ici présents.
Donc , pour résumé rapidement ce point « IRREGULARITE », je ne suis pas vraiment satisfait de l’ensemble de cette saison 2015 sur la pêche en général .
Les facteurs sont multiples et je ne vais pas rentrer dans les détails il faut juste savoir l’avouer : il y a des années meilleures que d’autres !
Par contre , la reproduction du bass a était exceptionnelle et ça ça fait plaisir ! Le sandre assez moyen car pas mal de frayères se sont retrouvées à sec (merci les barrages) et la perche ça s’est bien passé je pense au vue des boules sur les eschos..

Bon, revenons à nos moutons, avec ce fameux point « SURPRISE » car il y a du positif+++ quand même ! Malgré pas mal de journées que j’estime très moyenne, j’ai pu vivre des sessions de folie comme par exemple :

* de véritables cartons dont les plus gros:

-plus de 150 perches dans la journée à 2
-la centaine de sandres en seulement 8h de pêche à 2
-plus de 30 sandres sur 2m² sans bouger

* des anecdotes plein la tête :

-approcher une vingtaine de jolis bass dont deux 50cm+ sous le boat dans 2m d’eau , ils ne bougeaient pas et nous regardaient . On a assisté à un véritable spectacle , bon évidemment j’attrape une canne on en fait 3 coup sur coup (même mon père en a fait un, pour vous dire!lol)
-faire prendre les premiers poissons au fils et à la fille d’un bon pot lors de leur baptème sur l’eau ..j’avais pas droit à l’erreur car à leur âge(4-5ANS) il y a moins d’1/4h d’attention sur une nouvelle discipline . Je décide donc de les faire pêcher au jig en verticale sur un spot qui avait régalé quelques jours avant et je pense pas que les poissons avaient été dérangés depuis donc GO! Les deux jigs n’ont pas touchés le fond sur la première descente que j’aperçois les scions courbés…Festival de petits sandres et de jolis perches, une vingtaines de touches en 10min ! Ils étaient aux anges et moi donc, ma mission était réussi quand j’ai lu sur leurs sourires..c’est avant tout mon plus gros coup de cœur de l’année en espérant qu’ils aient gardés quelques souvenirs de leur exploit!
-faire sortir un sandre de 60 à ma mère qui n’a jamais tenu une canne de sa vie puis lui expliquait comment tenir un sandre et la prendre en photo avec, tout un périple !
-+++ tant d’autres qu’il me faudrait écrire un roman par an..

* des sensations fortes :
-attelage d’un gros silure par un client qui nous tracte sur 500m sans un coup de tête et fini par casser à la nuit noire sans l’avoir décoller d’un centimètre.Rhaaaa..
-j’attèle un beau silure.. mon client pose sa canne pour m’aider et d’un coup j’aperçois son fil qui se déplace à vitesse grand V je lui dis mais tu as un fish là ! Il reprend la canne et se retrouve pendu à un autre spécimen, encore plus gros, qui là n’a cessé de remonter le courant qui débitait fort très fort, impressionnant et sans aucun coup de tête comme un bulldozer jusqu’au moment où nous cassons tous les deux surement lorsque nos fils se sont croisés car le mien aussi avait fini par remonter le courant sur 50m à la fin..un peu de déception, normal, mais sur des poissons de plus de 50kg on peut pas faire grand chose d’autant que la manœuvre en bateau était quasi impossible. Je pense que c’est une des meilleures anecdotes de cette saison et vraiment content de l’avoir vécu avec un bon client devenu aujourd’hui un véritable amis !
-voir un client travailler pendant presque 2 heures sans faire la moindre erreur sur tresse 8/100 et bdl 25/100 , il n’a rien laché même si sur du petit matériel comme celui là il pouvait le perdre à tout moment sans parler du fait qu’avec une canne à petit talon il avait le poignet en feu et commençait à avoir des crampes..il a finit par mettre au sec un poisson d’1m60 hyper lourd d’env 35-40kg, c’est d’ailleurs le record 2015

En parlant de record voici désormais la remise des prix du grand « concours gros poisson 2015 » réservé à tous mes clients :

CATEGORIE SANDRE – J’ai nommé Monsieur Cèbes Guillaume !

12540347_10206749351105679_284104931_n

Je tiens à préciser qu’il y a eu égalité parfaite avec Bruno Salvi et son superbe sandre :
10866261_1711166732443817_6002295319043479993_o
mais qu’en cas d’égalité c’est donc le poids qui a primé et le poisson de Guillaume Cèbes était plus lourd que son prédécesseur. Chapeau à eux deux pour ces deux jolis sandres bien mérités car il s’agit là de deux techniciens « hors pairs » !

CATEGORIE PERCHE – J’ai nommé Monsieur Gloria Rodolphe !

12506567_10206749351265683_392610019_n

CATEGORIE BASS – J’ai nommé Monsieur Kauffmann Jean Georges!
12540017_10206749351225682_528763292_n

CATEGORIE SILURE – J’ai nommé Monsieur Bedenes Philippe !

12511935_10206749351065678_535153675_n

CATEGORIE CARPE – On retrouve notre ami Cebes Guillaume ! qui se permet deux records à lui seul..

12540270_10206749351345685_1745848366_n

Félicitations à vous quatre pour ses belles performances!
Nous allons donc nous revoir cette année car vous remportez une journée de guidage valable pour deux personnes sur Mequinenza guidé par mes soins. Quand à Guillaume, il s’offre un petit séjour de deux jours 1 pers.

Je tiens avant tout à remercier tous mes clients qui m’ont rendu visite cette année 2015 qui ont été de superbes rencontres sur le plan humain et avec lesquels j’ai pu partager pleins d’émotions sur l’eau ainsi que des moments impérissables !!!
Je suis vraiment fier de mon métier et de ce qu’il peut m’apporter , merci à vous tous! Franchement!!!
Je vous donne donc rendez pour cette saison 2016 où le concours est remis en jeu et quelques nouveautés sont à venir..autant vous dire que ça va pêcher fort.. A très bientôt !
Bien Halieutiquement, Romain Lavergne