Les bass du Québec en kayak à la froggg !

Bonjour à tous !

Le premier report du Québec est enfin là, pas évident entre tout les guidages, pêches perso et compèt mais il fallait bien attaquer et ce n’est que le début de mon expédition Canadienne sans parler de tout les montages vidéos « à la bourre ». Bref, ça se ferra donc petit à petit entre deux sessions.

Cet article est consacré à une pêche du bass en kayak , une première pour moi qui n’étais jamais monté dans un kayak.
Mon amie Valery Perrault m’a concocté cette session avec Drackis plus connu sous le nom de « Monster bite Show »,un pêcheur assidu du bass et spécialiste de la pêche à la frog.

Nous arrivons à l’aube sur les lieux, je suis congelé, je devine à peine le lac alors qu’il n’est qu’à 10m tellement il y a de brouillard mais le temps de monter tout le matos le soleil se pointe et les degrés grimpent! Drackis me conseille donc de débâcher quelques couches de fringues et il avait raison.

Le temps qu’il fasse un « pipi » j’expédie un leurre de surface du bord et prend trois attaques en 2 min dont un petit pike mdr ça sent bon…
Nous embarquons enfin sur le kayak, nous voilà paré pour la journée, et ça fesait longtemps que je n’avais pas ramé héhé pourtant c’est la base de la discrétion ( on a trop souvent tendance à l’oublier)

Nous attaquons direct à la frog à la mise à l’eau et les premiers bass explosent la surface :

bass frog
petit bass québec

Je ferais même un « achigan à petite bouche »(terme exact québécois) en surface à la frog ! Drackis hallucine car c’est très rare apparemment :

DCIM100GOPRO

Je tente de rentrer dans le cover et de briser la surface mais cela n’est vraiment pas adapté au spot et je ramasse de l’herbe à chaque lancer hormis un acharné de 10 pouces qui réussi à se piqué sur mon grub 7 pouces mdr :

DCIM100GOPRO

Je change direct de pattern et comprends vite que la seule pêche possible dans cette jungle immergé est la surface avec un seul leurre car il passe partout j’ai nommé la frog! Les attaques s’enchainent mais je suis comme un dingue car je n’arrive pas à piquer les poissons. L’adrénaline est trop forte et lorsque tu vois ta frog nager doucement sur l’eau stagnante sans la moindre brise et que tout à coup ta frog se fait agresser d’une force impressionnante par un bass qui vient éclater la surface en se retournant voir même en sautant ! Il est donc très difficile de ne pas ferrer..et pourtant il faut attendre 2 secondes, cela suffit à ce que le bass la prenne et redescende avec en l’appuyant , c’est alors là qu’il faut envoyer un ferrage d’un autre monde! Après 5 ou 6 poissons ratés, je suis dans le mouve et je rentre de jolis bass dont certains passent les 45cm:

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

Drackis prend un peu moins de touches mais on voit le cador de la frog car il en rate très peu et concrétise avec ce beau bass de 45+:

DCIM100GOPRO

C’est l’euphorie totale, je ne sais plus où donner de la tête il y a des bass partout et je réalise à peine que je suis à 60 000km de chez moi au Canada sur un kayak en pleine ville avec un phénomène du bass qui me dit que je suis en train de vivre une journée exceptionnelle. La température grimpe, il fait presque 30 deg et j’ai les pieds dans l’eau (même à 10-12deg ça rafraichit!) En gros , je suis au paradis…
Nous enchainons les attaques, c’est presque de l’accoutumance plus on en prend et plus on en veut ! Nos ventres crient famine et nous prenons quelques minutes pour manger alors que les bass se mettent maintenant à chasser devant nous. Inutile de vous dire que j’ai posé le sandwitch..

DCIM100GOPRO

Peu de temps après, nous abordons une pointe d’île que je sentais bien et là je vois Drackis posé sa canne et me regardais, sur le coup je comprends pas, puis j’aperçois une gueule s’ouvrir sure ma frog à 35m..Et là il me dit « c’était obligé ! » Je me rends de suite compte que je tiens un lunker car c’est lourd et puissant ! Le combat est ultra violent et le bass nous fait même tourné le kayak incroyable la patate de ce fish..Je suis obligé de le brider pour ne pas qu’il reparte dans les herbiers et se décroche. Je réussi tant bien que mal à l’amener en surface à Drackis qui réussi à me l’attraper à la perfection YYYYIIIIIAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH !!!! New record , je suis comme un dingue et rêvé depuis longtemps d’un gros bass car je n’en ai pas chez moi. Il est magnifique et doit dépasser les 55 cm mais sans mètre je ne peut que donner une estimation, peut importe, la joie est là et la tof aussi :

DCIM100GOPRO

Je me remets de mes émotions et continue sans relâche mais c’est au tour de Drackis de rentrer son lunker et c’est chose faite avec ce splendide 50+ :

DCIM100GOPRO

Ce type est aussi fou que les bass que nous traquons et devient jobar à chaque fish qu’il prend en criant « Monster bite » c’est complètement déluré mais que c’est bon ! Nous sommes totalement déchainé à tel point que nous ne pouvons pas resté tout les 2 debout car c’est trop dangereux lorsque nous ferrons..Je ne vous cache pas que les bains sont passés très près!

Pendant quelques temps, nous remarquons une petite accalmie avec un peu moins d’attaque et des poissons qui taper moins franchement donc pas mal de ratés, comme s’ils avaient compris la musique. Je décide de mettre une souris blanche et là bingo j’arrive à déclencher quelques poissons!

DCIM100GOPRO

Nous changeons ensuite de spot et là j’ai pu assister à une scène hors du commun qui s’est passé sur l’eau: lorsque j’anime ma frog, une mouette descend pour me la prendre et au moment de l’attraper un bass s’y jette dessus!!!! Enorme, la mouette a prit un recul de fou et non je n’ai pas fait le bass ça aurait été trop beau mdr mais quelle image !

La folie des bass continue, nous n’avons même pas le temps de prendre les photos tellement on se prend au jeu en enchainant les poissons (sans perdre cependant le fil du compteur..). C’est en écrivant cet article que je regrette un peu surtout pour les 40-45cm , bon c’est dans la tête. Seul les plus beaux eurent leur photos:

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO
L’activité s’arrêta net en fin d’après midi lorsque le soleil se posa. Difficile de partir comme ça et nous matraquerons la zone pour arracher les derniers bass du soir héhé..

La pêche touche à sa fin et je suis comme un gosse, c’est un rêve qui s’est réalisé pour moi j’en tremble encore car la surface est avant tout ma pêche préférée et faire de tels poissons à la frog est assez exceptionnel. Au total, je sortirais 29 bass et un pike ! Quasiment tout les bass passaient les 40 jusqu’à environ 55 pour le lunker !!! Drackis en fera un peu moins mais nous avons pris au moins 80 attaques à nous deux..

Cette image, j’en rêve encore mais avec un bass dessous qui surgit de nulle part..
DCIM100GOPRO

Je tient particulièrement à remercier ma très chère Valery Perrault sans qui rien ne serait possible ainsi que mon fameux Drackis « Monster bite show » (cf youtube) qui a su me guider proprement sur ses spots et me faire partager ces moments magiques gravés pour toujours.

A très bientôt pour de nouvelles aventures..
Bien halieutiquement, Romain